mercredi 5 décembre 2012

Les Mercredis, c'est Daphné la Fée!


Et oui! (là, je me la pète, je suis troooooop contente!)
Cut, cut, cut!, dirait la poule... (tu me vois danser là, non?)

Donc voilà, c'est fait! Et croyez moi, j'ai résisté quelques jours avant de pouvoir vous montrez cette merveilleuse "Moumoute"...(elle appelle les cheveux comme ça, j'adore!). Je voulais ab-so-lue-ment réussir à monter quelques images videos... Alors, sois indulgent, je vais m'entraîner pour le montage...

Bon pour en revenir à nos moumoutes...
La semaine dernière, je lance un appel au secours! L'appel du poil! Et tu le sais bien, quand ça arrive, faut que ça enchaîne, avant que ça ne dégénère...

Et j'ai été entendue! Merci Juju, you're THE girl!
Donc Juju, elle m'a dit:
_ Je viens de la découvrir sur FB, son blog est genial, plein de vidéos, va voir! Et j'ai pris rendez-vous demain, alors je te dirai comment ça s'est passé!
_ Ok, on se voit demain, comme ça je verrai de quoi t'as l'air!
Faut pas perdre de temps dans la vie... Et la copine Juju, elle est canon, CA-NON!!!!
Elle est arrivée avec une super jolie coupe, et en plus une vraie coiffure trop jolie!
_ Mais c'est qui? Elle est comment? Alors, toi, t'en penses quoi????? 
Alors, ça a pas traîné, hein, retour at home/ mail envoyé/ réponse de la fée super rapide/ confirmation de rdv... et hop, et hop, et hop!!! La fée avait réussi à sentir dans les deux lignes du mail
"QUICK, PLEASE!"

... elle est pas forte quand même... pffff... et ben, ça ne s'arrête pas là! 
TOUT CE QU'ELLE DIT SUR LE SITE EST VRAI! L'hallu...

D'abord elle est super jolie, douce comme tout et ultra sympa... Ben oui, mais c'est vrai quand même... Ensuite, et c'est quand même important, elle t'écoute. Nan, c'est pas automatique, les gens qui t'écoutent et qui t'entendent... Elle le fait! La preuve, mes cheveux! 

Quand je veux du changement, le coiffeur normalement, il veut l'autorisation de mes parents... C'est un peu énervant quand même... Je crois que l'on sait tous ce qu'on veut, on manque souvent d'oreilles pour nous entendre...

Et la coupe!!!
Bon, Daphné a coupé en 3 ou 4 fois (la pauvre, c'est vrai qu'elle donne de son temps pour sa cliente, d'ailleurs tu te crois chez une copine tout de suite!) pour que je puisse être sûre de la longueur que je souhaitais! Si c'est pas magique ça!

Donc elle coupe, elle coiffe, elle t'écoute, t'offre le thé... Et quand t'es chez toi, tu passes ton temps sur son site! Deux jours à regarder TOUTES les videos! Un site superbe, plein de trucs et d'astuces, des videos extra, douces et super bien réalisées (je dis ça parce que je suis super admirative de son travail...).
Voilà, le site c'est là:

Et la petite video de ma gueule, c'est ici:
(je me répète, on est indulgent pour la technique, hein, et ça va s'améliorer...)

video



lundi 3 décembre 2012

Photographie vintage


Connaître d'où vient pour savoir où l'on va...


Sur la photo, il y a mes deux grand-mères et ma grand-tante. 
Jour de mariage.

Je me retrouve souvent à farfouiller dans des bacs de photographies anciennes, en noir et blanc... toujours à la recherche de quelquechose... Quoi?!

"Ca dépend s'il y a du vent" aurait dit Fernand Reynaud...

Je cherche sur les visages inconnus des sentiments connus. Je scrute les expressions, la position des corps, les attitudes... Je ne peux jamais savoir si j'ai raison ou pas et ça n'a aucune importance.

Je cherche aussi à reconnaître des personnes... connues... par moi...
Là, évidement tu te doutes de mes difficultés, parce que ceux que je cherche ne sont connus que de moi... 

Le vertige de reconnaître dans les traits d'un visage un parent inconnu, comme l'imagination galope dans ses moments là... 

A Paris, on peut trouver des bacs de photos anciennes de plus en plus facilement. Les puces, les marchés, les antiquaires... Je crois que je ne suis pas la seule pour qui la photo ancienne est un support au rêve ou à l'imaginaire...




Et puis il y a une petite boutique bien nommée:

Photographie Vintage, 
35-37 rue Charlot 


Le type est super pro, bien entendu des bacs de photos anciennes d'anonymes, et une possibilité d'encadrement adaptée d'assez haut niveau.








Un autre bon plan, cette fois, pour faire de nouvelles photos comme on les faisait avant... 
La joyeuse de photographie reprend le concept des cabine type "Photomaton" et place celles-ci dans des espaces parisiens. 

Si tu veux te rejouer les photos en amoureux... (comment-ça tu ne sais pas de quoi je parle?!)

Ou avec tes enfants, pour qu'ils aient les mêmes photos d'identité que toi, il y a ... un peu de temps...
Une deuxième cabine de photo s'est installée chez Bonton, Bd de Grenelle, ils t'en parlent sur leur Blog...



Alors, toi, tu farfouilles, ou tu fais du neuf qui ressemble à du vieux?!

jeudi 29 novembre 2012

L'appel du poil


Et ça, c'est par période...
Un peu comme quand on a envie de chocolat, ou d'un truc salé...

Une question d'hormones peut-être...
De lune aussi, de changement de saison...


Bien, bien, bien...


Ah, oui, bien sûr, je cause de poils de crâne!
What did you expect?!

Donc des envies capillaires devais-je dire...
Et pour cela, élaboration d'un plan de bataille! Afin d'éviter d'entrer dans n'importe lequel des salons de coiffure sur un coup de tête, et de regretter à peine assise d'être là, une stratégie s'impose:


  1. Lancer un SOS aux copines pour dénicher la Fée des boucles (sûre, elle existe, comme les sorcières et les lutins!)
  2. Préparer le terrain de la renaissance, soit foncer sur les soins, et les chouchouter jusqu'à LA rencontre!
  3. NE PAS CRAQUER, 
  4. User et abuser des accessoires vintages: les foulards, les chapeaux, les bonnets, bref, faire diversion!
  5. ... Prier...







Alors, toi? Des plans, des stratégies, des contacts capillaires?
Allez, soit pas timide?! Partage... Bon Ok, j'ai quelques pistes capillaires, je t'en reparle...

Et pis les accessoires? Tu les portes comment, quand? Et est ce que tu en utilises?
Bon, ok, faut qu'on en parle, de tout ça, hein... Parce que moi, je te prépare des petits trucs, comme ça, pour se faire plaisir...


vendredi 23 novembre 2012

Night & Lux II


L'exercice de la photographie est un choix permanent.

Je pourrais dire: un questionnement permanent, mais cela ne correspondrait pas vraiment à ce que cela provoque sur moi. Je ressens davantage l'importance du choix.


Il est assez impossible de passer outre.


En ce moment, sûrement comme tout le monde à l'entrée de l'hiver, je cherche la lumière.

Evidement je jete un oeil sur l'éclairage. Mais j'ai aussi eu le réflexe de sortir de nuit. Prendre des photos.

Pour trouver de la lumière.



Logique...







Et pourtant...

Avec l'excuse du test technique, je me découvre davantage que je ne comprends techniquement plus mon appareil et ses réactions. Ce sont les miennes qui me surprennent le plus.


Attention, j'apprends beaucoup en pratiquant! Il suffit de faire une erreur une fois, pour ne pas la réitérer si on pratique régulièrement, ou intensément.





En revanche, ce sont mes choix qui me surprennent...



Pendant la prise de vue, comme aux pré-réglages, le choix du matériel...








Ce soir-là j'ai évidement fait beaucoup de photos, c'est l'avantage du numérique. Pas toutes comme celles que je publie ici. Pourtant, je fais le choix de sélectionner celles-ci. Certaines sont très modifiées, d'autres pas du tout.





lundi 19 novembre 2012

Mon p'tit canard!


Le canard.
Le confit de canard.
Le confit de canard et sa graisse.
Le confit de canard et sa graisse pour cuire les patates.

Oui, ça se dit des patates!
Oh! Tu peux dire "pommes de terre", si tu crois que ça fait plus raffiné...
N'empêche que ça s'appelle des PATATES.

La preuve, le type qui les fait pousser, tu sais le type que tu rencontres sur le marché quand tu as réussi à te lever le dimanche! Mais si, celui qu'a des mains toutes abîmées... parce qu'il déterre tes patates pendant que dors, et ben, lui, il les appelle bien des patates, si c'est pas la preuve ça!

Donc lui, il m'a conseillé mes patates, il m'a ajouté une gousse d'ail fraîche, et un bouquet de persil, et il m'a proposé comme à chaque fois que je cuisine un peu, de me rejoindre pour déjeuner!

Oui, parce que les p'tites patates avec le confit de canard c'est obligatoire! Déjà qu'il y a pas grand-chose à préparer quand il se présente à toi dans son habit de vair, je m'occupe donc de l'accompagnement!
T'as vu, je t'ai photographié des tomates pour que tu y crois, aux légumes!

Graisse de canard.
Graisse de canard et p'tites patates.
Graisse de canard et p'tites patates dorées.

P'tites patates dorées et écrasée d'ail.

P'tites patates dorées et écrassée d'ail et persil haché.

...

Ah! 
Bien-sûr faut du vin...

Bien-sûr...

Night & Lux













vendredi 16 novembre 2012

Cross the line


Franchir la ligne...

Ben en français alors?
Bon, alors en France au moins? Non, si?!

Voilà une de mes dernières interrogations... Quelques mois déjà, je crois que ça a basculé, je crois au moment du scandale DSK. Peut-être le côté international de l'affaire, ou tout du moins le côté transatlantique...

C'est d'abord à la télé que c'est arrivé... Et puis ceux qui doutaient ont formés rapidement le noyau dur de l'histoire. On s'est mis à parler de la ligne jaune... A la télé, pendant que tu finis ton jambon purée, en famille, et que tu interdis aux mômes de dire des gros mots.
LIGNE JAUNE.

Bien.

On parle de passer la ligne jaune, de dépasser la ligne jaune...
Ligne jaune.

Pardon, mais depuis quand la ligne est-elle jaune?
Depuis quand CETTE ligne là est JAUNE?

Ah, Coluche et son sketch sur les campagnes de pub associées entre produits, la première semaine les dragées FUCA et la deuxième semaine, AJAX WC qui nettoie tout du sol au plafond. C'est par là, qu'on découvrait "la ligne jaune", et il suffisait de la suivre pour trouver les wc...

Alors oui, aux US, on parle sûrement de jaune, on a pas la même signalétique, d'autres lieux, d'autres codes couleurs...
Peut-être parler de Yellow line, dans le texte...

Peut-être en profiter pour les faire swinguer les lignes...
Janelle Monae le fait très bien dans ce clip!




mercredi 14 novembre 2012

Berlin vs Paris


Il y a un côté organisé chez les allemands qui est remarquable. On aime ou on aime pas. Mais en passant quelques jours en Allemagne, il est difficile de ne pas observer cette qualité organisationnelle. A tel point, que souvent, en tant que français, on est un peu perdu...

Alors il y a la langue bien sûr, tout le monde ne lit pas Goethe dans le texte (je vais m'y mettre, demain, je vais m'y mettre, demain...).

Mais il a aussi beaucoup d'objets, d'outils qui ont des fonctions qui nous sont inconnues. Je me souviens d'un presse-quartier-de-citron-individuel posé sur la soucoupe d'une tasse de thé qui m'avait interloquée il y a plusieurs années.
Le truc pour percer-les-cartons-de-jus-de-fruit pour éviter les glouglous quand tu verses, c'est de chez eux aussi... (enfin, je crois)

Et encore une fois, je me suis arrêtée sur des tas de trucs, insignifiants peut-etre mais qui m'attirent toujours, les trucs pour faire parler...

Et j'avais choisi le Cendrier de rue berlinois. (non, toujours pas de photos de ceux croisés à Berlin, mais ils m'ont promis de m'envoyer une carte postale!)
Tu imagines comme je suis contente de mon coup quand je croise le Cendrier de rue parisien (je ne l'avais jamais remarqué, ils les ont installé pendant mon absence, sûre!).

Je me dis Impec! (et oui, droit sorti des années 80!) Je me lancerai dans un comparatif, je parlerai d'ergonomie par exemple!

Et l'heure de la sincérité a sonné!

Je continue de marcher, et je me rends compte que la femme devant moi est en train d'écraser sa cigarette en roulant le filtre pour faire tomber le tabac qui y reste, et jette son mégot correctement éteint dans la poubelle du coin de la rue.


Bien, bien... ok.

mardi 13 novembre 2012

Industrie créative



C'est une révolution! 
Une RE-VO-LU-TION!

Toute les lancements de produits se font de cette façon depuis Steve...
Une révolution.
C'est vrai que ça me fait plutôt penser à celle de 1789, avec du sang, des parchemins et avec les têtes qui tombent...

Dernièrement, on a découvert LA révolution de l'Aqua Tube! 
Fabuleux! 

Et honnêtement, être celui qui jette le rouleau était MA SOUFFRANCE! Rien à voir avec celui qui tombe sur le rouleau vide et n'a plus de PQ... Rien à voir...
Non, le problème à résoudre c'est bien celui des rouleaux de papier toilette à jeter...
Heureusement, l'industrie est là pour moi, pour nous!

Bien sûr, peut-être... certaines choses appartiennent maintenant au passé... Mais ils faut savoir aller de l'avant! 



Et faire confiance au progrès!

lundi 12 novembre 2012

Comme un Lundi



On en fait de gros bouquets... On rajoute plein de feuillages, de verdure...
On veut du volume, du large, du gros!
On veut de l'abondance!
Du luxuriant!

Plein les bras au moment de sonner à la porte!
Caché par l'offrande...

Disparaître derrière...




Et si moins c'était plus...

Et si moins c'était bien...

Et si je fais moins mais bien.
Et si je fais moins mais mieux.

Et si je fais moins mais moi.

Juste moi.
Juste.

Je.






















Aller à l'essentiel.
Aller vers l'Epure...

Aller... simplement.


vendredi 9 novembre 2012

Vestiaire Masculin






J'adore les vêtements d'homme.

J'adore les vêtements d'homme portés par un homme.




J'adore les vêtements d'homme portés par une femme.






Evidement, il y a le Boyfriend Styl... lui piquer son jeans, sa chemise ou sa veste!




Mais ce qui m'intéresse davantage c'est la ligne entière, la coupe, les matières et surtout les finitions...

Et ça, je vous en reparle...









- Cravate RODIER Monsieur
- Pantalon Monsieur de FURSAC
- Veste Galeries Lafayette
- Casquette AERO

mardi 6 novembre 2012

L'Inattendu




Que dire?!

Quand les choses se voient, il n'est plus nécessaire de poser des mots...


Et je crois que c'est ce qui me plait le plus...

L'imprévu...

L'inattendu.

L'inattendu de Fabrice Melquiot.

Une pièce de théâtre que je vous laisse découvrir...








lundi 5 novembre 2012

Helix et Cornu


J'aime bien les vieux.
J'aime bien les vieux qui racontent de belles histoires...

A la fête des Voisins (oui, je participe à la Fête des Voisins! ...et je fais plein de jolies rencontres... si, si!), donc à cette fête, j'ai rencontré Guy, retraité malicieux qui réussit l'exploit d'élever des mésanges dans un quartier blindé de chats.

Pendant la soirée, évidement tout le monde papote est on prend connaissance des "relations de voisinage", qui ne taille pas sa haie, qui était invité et ne vient jamais, ce qui a fait l'année dernière... Bref, la vie d'une petite communauté bien active et avec plein d'histoires et d'anecdotes... D'accord pas toujours ultra positives, mais il suffit dans un groupe de quelques personnes malicieuses pour rendent délicieux même les petits aléas du quotidien.

Donc après les explications sur qui a cuisiné quelle tarte, et comment on fait cet alcool maison (mais on a le droit encore? ça depend dans quelle région!? et puis c'est sous le nom de ma grand-mère! oui, oui elle est décédée mais le temps de faire les papiers...ah bon...), Guy, s'est lancé sur l'explication du pourquoi tous les jardins de la rue sont colonisés par des gros escargots...

"Ils viennent de Bourgogne!
_ Comment ça de bourgogne?! C'est loin quand même! 
_ Si, si, de Bourgogne! (...et Guy, de laisser traîner le silence, pour parfaitement attirer l'attention sur son histoire, son secret en fait) 
_ (...)
_ Ca s'est passé, il y a plusieurs années déjà... Il y avait dans la maison là-bas, mais si tu la voies, là, derrière celle de Lucette et Pierre... mais au début de la rue, là, avec les volets verts qui ont été repeins l'hiver dernier par Claude, tu sais, il avait donné un coup de main avec son matériel... mais si, tu sais bien Gérard, quand ils ont vendu...
_ (...)
_ Bah alors, y a que moi qui me souvient d'eux? Ils avaient deux petites filles... Pierre, tu te rappelles? Elles allaient à l'école avec ton neveu, celui qui tient le garage, là?!
_ ... ah! Mais oui! Avec Patrick, à l'école du carrefour...
_ Ah, bah, quand même! Bon, et bien, un jour, en discutant avec les gamines, elles m'ont demandé comment poussaient les escargots? Elles avaient deux minuscules coquilles dans les mains, et on leur avait dit que c'était leur maison... Elles ne comprenaient pas où ils poussaient et comment ils achetaient leurs maisons...
_ Adorable!
_ ...Ce qu'on a fait, c'est que nous on avaient des gros Bourgognes à la campagne, alors, j'ai trouvé rigolo de leur rapporter deux trois escargots pour leur montrer des grosses maisons, et puis pour leur expliquer "comment ça pousse!" ...
_ C'est gentil!
_ Oui, bah, sauf qu'ils se sont reproduits, et que la semaine plus tard, les gamines elles me montraient leur bassines pleine d'eau, et surtout pleines de petits! Ah, ça elles ont vu comment ça pousse! Et depuis, on a plein d'Escargots de Bourgogne ici, alors que c'est vraiment pas la région!!"

Et voilà! Une légende pas urbaine était née.
Alors, les escargots ne sont pas des bourgognes mais je te mets un lien ici pour que tu puisses découvrir les types de coquilles, pour reconnaître les escargots (ça peut toujours servir, ne me remercie pas!) et ça s'appelle de l'Héliciculture, alors la définition wikipedia, c'est déjà ça...


Ah, et toi aussi tu peux participer d'où tu es, à l'Opération escargots, un observatoire des différentes espèces présentes, et celui n'est pas un article sponsorisé (mais il pourrait l'être, n'hesitez pas à me contacter pour m'offrir mon poids en Helix!)